Comment prouver que je suis victime ?

Publié le 24 Novembre 2021

Justice

Le 25 novembre, c’est la journée internationale contre les violences faites aux femmes. Voici quelques conseils pour savoir comment rassembler des preuves que vous êtes une victime de violence. 

 

Une femme victime de violence rencontre souvent beaucoup de difficultés à prouver les actes violents.   

Pourtant, même si la femme pense qu’elle n’a pas de bonnes preuves contre l’auteur des violences, elle peut constituer un dossier solide avec un ensemble de documents, de déclarations, de photos, etc.  

L’ensemble de ces éléments permettent souvent de prouver la violence et peuvent la stopper. 

Quelques conseils :

  • Si les actes violents se répètent, la femme peut garder un journal dans lequel elle note la date, l’heure et le lieu. Elle peut y décrire ce qui s’est passé et s’il y avait des témoins.  
  • La femme peut en parler à une personne de confiance.  
    La personne de confiance peut : 
    • faire une déclaration privée qui sera ajoutée au dossier pour décrire comment la victime vit cette violence  ; 
    • aider à rassembler des preuves. 
  • Des organisations spécialisées assistent les femmes victimes de violence par  : 
    • leur site web ; 
    • des permanences téléphoniques ; 
    • un chat.  

Ces organisations indiquent quels sont les documents les plus convaincants selon le type de violence et comment les rassembler. 
Par exemple : 

  • un certificat médical si la femme est victime de violences sexuelles ou corporelles ;  
  • des messages what’s app ou par ordinateur si la femme est victime de violence en ligne ; 
  • un procès-verbal de la police si la femme est victime de violence conjugale. 

Pour trouver les numéros utiles, voyez le site de la police sur les violence familiales. 

Si l’aide est urgente, la victime peut bien sûr demander l’aide des services d’urgence

Elle ne doit  pas attendre d’avoir rassemblé des preuves.