Travail à temps partiel : le nombre de congés légaux diminue-t-il ?

Publié le 15 Janvier 2020

Travail

De plus en plus de personnes choisissent de diminuer leur temps de travail afin de consacrer plus de temps à leur famille et à leur vie privée. Cette diminution du temps de travail entraine-t-elle une diminution des jours de congés légaux ?  

 

Les jours de congés légaux sont proportionnels au temps de travail presté. En principe, si le travailleur a travaillé l’entièreté de l’année précédente (la « période de référence »), il a droit à l’équivalent de 4 semaines de congés légaux l’année en cours.  

Par exemple, le travailleur a droit à 12 jours de congés légaux s’il a travaillé 3 jour/semaine l’année précédente.  

 

En pratique, le nombre de jours (ou demi-jours) de congés dépend de l’horaire de travail et du temps de travail presté l’année précédente.  

Aussi, en plus des jours de congés légaux, le travailleur à temps partiel a droit aux congés de circonstance (congé de maternité, congé parental, congé pour raisons impérieuses etc.)  

 

Pour plus d’informations, voyez nos fiches : « Mes droits à la sécurité sociale en tant que travailleur à temps partiel ».  

Vous y trouverez la réponse à ces questions :  

 

 

Publié le 15 janvier 2020.