Au printemps, le voisinage se remet à tailler les haies, tondre et couper les branches. Le bruit et les nuisances de ces activités peuvent conduire à un conflit entre voisins. Le bon sens appelle au dialogue. Si le dialogue est compliqué, il existe des solutions négociées gratuites ou non. 

La médiation 

Pour régler leur conflit, les voisins font appel ensemble à une autre personne : un médiateur.  
Ce médiateur est neutre et impartial. Avec les voisins, le médiateur va chercher une solution. 

Où trouver un médiateur ?  

  • Certaines villes et communes proposent un service de médiation sur leur territoire. 
    C’est un service gratuit. Il faut se renseigner auprès de sa commune. 
  • La plateforme Conflicool analyse le conflit par téléphone. Ce 1er contact est gratuit. Puis si nécessaire, une réorientation est faite vers un médiateur. 
  • La Commission fédérale de médiation
    La mission d'un médiateur n’est pas gratuite. Le coût dépend de la complexité du conflit. Généralement, chaque voisin paie la moitié des frais. 

La conciliation 

Un des voisins écrit une lettre au greffe de la justice de paix. 
L’autre voisin est invité à se présenter en conciliation devant le juge de paix. Le juge de paix tente de concilier les voisins. 
La conciliation est gratuite et volontaire.  
Si les voisins arrivent à un accord, le juge de paix rédige un procès-verbal de conciliation. Ce procès-verbal a la valeur d’un jugement. 

Où demander une conciliation ?  

Au greffe de la justice de paix du lieu où le conflit de voisinage a éclaté. 
Les coordonnées de la justice de paix

 

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire