Allocation d’intégration : les revenus du partenaire ne sont plus pris en compte

Publié le 31 Mars 2021

Protection sociale

Depuis le 1er janvier 2021, la Direction Générale Personnes Handicapées (DGPH) ne prend plus en compte les revenus du partenaire de la personne handicapée (conjoint, cohabitant légal ou cohabitant de fait) pour calculer l’allocation d’intégration (AI).

 

Avant le 1er janvier 2021, les revenus du partenaire de la personne handicapée étaient pris en compte pour calculer l’AI. C’est ce qu’on appelle “le prix de l’amour”.

Le prix de l’amour a été supprimé.

L’AI est octroyée en raison de la réduction d’autonomie entraînée par le handicap.

En fonction de sa perte d’autonomie, la personne appartient à une des 5 catégories.

À chaque catégorie correspond un montant maximal, dont on déduit ses éventuels revenus.  

Concrètement :

  • la DGPH examine automatiquement les dossiers des personnes qui bénéficient déjà de l’AI. Elle va augmenter le montant de l’AI à partir du 1er janvier 2021 ;
  • les personnes qui ne bénéficient pas de l’AI à cause des revenus de leur partenaire, peuvent introduire une demande. Si elles le font avant le 30 juin 2021, la DGPH accordera l’AI à partir du 1er janvier 2021.

Pour plus d’informations, voyez notre rubrique Handicap et le site de la DGPH.