Cumul allocations pour personnes handicapées (ARR et AI) et supplément d’allocations familiales

Publié le 10 Mai 2022

Protection sociale

Un jeune atteint d’un handicap a droit à un supplément d’allocations familiales jusqu’à ses 21 ans, à certaines conditions. A partir de 18 ans il a droit une allocation de remplacement de revenus (ARR) et/ou d’une allocation d’intégration (AI), à certaines conditions. Est-ce qu’il peut cumuler l’ARR, l’AI et le supplément d’allocations familiales ? 

Les règles ne sont pas les mêmes pour le jeune domicilié :  

  • en Région wallonne ; 
  • en Région de Bruxelles-Capitale et flamande. 

1. Jeune domicilié en Région wallonne 

Entre 18 et 21 ans, le jeune domicilié en Région wallonne peut cumuler :  

  • l'ARR ;
  • l'AI ; 
  • le supplément d’allocations familiales pour enfant atteint d’un handicap ou d’une affection. 

A partir de 21 ans, il n’a plus droit au supplément d’allocations familiales. Il a toujours droit à l’ARR et l’AI. 

La Direction générale personnes handicapées (DGPH) a écrit une brochure pour expliquer la différence entre ces 3 allocations.  

2. Jeune domicilié en Région de Bruxelles-Capitale et flamande 

Entre 18 et 21 ans, le jeune domicilié en Région de Bruxelles-Capitale ou flamande ne peut pas cumuler :  

  • l'ARR et/ou l’AI ; 
  • le supplément d’allocations familiales pour enfant atteint d’un handicap ou d’une affection. 

Il doit choisir entre :  

  • l'ARR et l’AI ; 
    OU 
  • le supplément d’allocations familiales. 

C’est un choix difficile et important. Pour l’aider dans son choix : 

Pour plus d’informations, voyez :