Les médias en parlent depuis des mois. Depuis le 20 novembre 2022 c'est officiel : un travailleur peut prester son horaire de travail hebdomadaire sur 4 jours au lieu de 5. Le but est de permettre au travailleur de mieux concilier sa vie privée et professionnelle. 

Concrètement, si le travailleur travaille :

  • 38h par semaine ou moins, il travaillera maximum 9h30 par jour pendant 4 jours.
     
  • plus de 38h par semaine mais moins de 40h, il travaillera maximum 10h par jour pendant 4 jours.

Pour pouvoir travailler 4 jours par semaine au lieu de 5, le travailleur doit :

  • travailler ​​​​​​à temps plein ;
  • demander l'autorisation par écrit à son employeur.

L'employeur peut prendre 2 décisions. 

  • L'employeur accepte la demande.
    L'employeur et le travailleur doivent faire une convention écrite dans laquelle ils indiquent :
    • les horaires des journées de travail ;
    • les moments et la durée des pauses ;
    • les jours pendant lesquels le travailleur ne travaille pas ;
    • la période pendant laquelle le travailleur travaille 4 jours par semaine au lieu de 5.

Le travailleur doit recevoir une copie de la convention.

  • L'employeur refuse la demande.
    Il doit justifier son refus par écrit et l'envoyer au travailleur dans le mois de la demande.

Le travailleur peut travailler 4 jours par semaine pendant maximum 6 mois, mais c'est renouvelable. 

Le travailleur est protégé contre le licenciement.
Cela veut dire que son employeur ne peut pas le licencier pour une raison liée à sa demande.
Mais il peut le licencier pour une raison étrangère à sa demande.

Attention, le travailleur peut prester d'heures supplémentaires volontaires uniquement les jours au cours desquels il travaille.

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire