Travail étudiant : rappel des règles essentielles

Publié le 20 Juin 2022

Travail

Les grandes vacances approchent. De nombreux jeunes vont travailler pendant l’été pour gagner un peu d’argent de poche ou contribuer au financement de ses études. L’occasion de rappeler les règles. 

 

1. Qui peut travailler comme étudiant ? 

Le jeune peut travailler comme étudiant s’il remplit 2 conditions

  • Être étudiant. Il n’y a pas de définition du mot “étudiant”. Ses études doivent être son activité principale. Son travail doit être son activité secondaire. 

En cas de doute, le jeune peut contacter le Contrôle des lois sociales du Service Public Fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale

  •  Condition d’âge. Le jeune peut travailler comme étudiant à partir de : 
    • 16 ans
      ou 
    • 15 ans s’il a terminé ses 2 premières années de secondaire. 

Pour plus d’informations, voyez le site Student@work, ou le site d’Infor jeunes

 

2. Le jeune doit-il payer des impôts ? 

S’il gagne plus de 13.242,86 EUR brut en 2022, il devra payer des impôts en 2023

S’il gagne moins de 13.242,86 EUR brut en 2022, il ne devra pas payer d’impôt en 2023.  

Pour plus d’informations, voyez le site Student@work, ou le site de Service Public Fédéral des Finances

 

3. Le jeune garde-t-il ses allocations familiales ? 

Attention, ces règles s’appliquent au jeune domicilié en Région wallonne

  • Avant 18 ans : le jeune qui travaille garde ses allocations familiales sans condition jusqu’au 31 août de l’année de ses 18 ans. Peu importe le nombre d’heures qu’il travaille ou combien il gagne. 
  • Entre 18 et 25 ans : le jeune garde ses allocations familiales s’il ne travaille pas plus de 475 heures par an.  
    S’il travaille plus de 475 heures par an, il passe sous le statut salarié. Une fois qu’il a dépassé la limite des 475 heures, il bénéficie d‘une limite supplémentaire : il peut travailler maximum 240 heures par trimestre. S’il travaille plus de 240 heures par trimestre, il perd ses allocations familiales. 
  • Après 25 ans : le jeune n’a plus droit aux allocations familiales.  

Pour plus d’informations, voyez le site de FAMIWAL, ou le site d’Infor Jeunes