Puis-je récupérer cette année les jours de congés que je n'ai pas pris l'année passée ?

Avant d'aller plus loin

Attention, cette fiche ne concerne que les vacances des travailleurs salariés.

Les règles ne sont pas les mêmes pour les travailleurs du secteur public (fonctionnaires), ni pour les travailleurs indépendants.
Il existe également des différences entre les employés et les ouvriers.

De plus, cette fiche explique les règles générales prévues par la loi, mais des règles particulières existent pour certains secteurs d’activités ou pour certaines entreprises.

Renseignez-vous auprès de votre service du personnel, ou auprès de l’Office national des vacances annuelles (ONVA).

En principe, non.
Mais il y a des exceptions...

1. Normalement, vous devez prendre vos congés dans les 12 mois qui suivent l’exercice de vacances. Vous ne pouvez en principe pas les prendre après.
Si vous n’avez pas pris tous vos jours de congés, ils sont perdus.

Vous ne pouvez donc pas reporter les jours de vacances non pris à l'année suivante (sauf convention collective de travail (CCT), ou sauf accord de l'employeur).
A l’inverse, vous ne pouvez pas prendre anticipativement les jours de vacances qui vous seront attribués dans le courant de l'année suivante.

Mais votre employeur doit vous payer votre pécule de vacances.

Pour plus d’informations, voyez la question « Qu’est-ce que le simple pécule et le double pécule de vacances ? ».

Par exemple, si vous avez travaillé à temps plein durant toute l’année 2017, vous avez droit à 20 jours de congés légaux en 2018.
Vous devez prendre ces 20 jours entre le 1er janvier 2018 et le 31 décembre 2018.

2. Certains employeurs acceptent que les jours non pris durant une année soient reportés à l’année suivante.

En général, ils doivent être pris au tout début de l’année suivante, par exemple avant les vacances de Pâques.

Attention, dans certains cas les jours de congés non pris sont surtaxés.

3. Vous avez peut-être entendu parler d'une réforme, qui permet d'épargner des jours de congés. C'est ce qu'on appelle le compte épargne-carrière.

Mais ce n'est possible qu'à certaines conditions.

  • Il faut notamment qu'une convention collective de travail (CCT) prévoie la possibilité du compte épargne-carrière.
  • Vous ne pouvez épargner que:
    • certains jours de congés extra-légaux que vous pouvez prendre librement (pas les congés légaux, ni les congés extra-légaux que vous devez prendre à un moment imposé);
    • et certaines heures supplémentaires.
  • Ce compte épargne-carrière se clôture en principe lorsque votre engagement chez votre employeur prend fin.
Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil