Non. Les 12 premiers mois d’incapacité de travail pour cause de maladie (ou d’accident hors travail) sont assimilés à des jours de travail prestés, pour le calcul des jours de congés légaux. Si vous n’avez été absent que quelques semaines, ou plusieurs mois mais pas plus de 12, vous ne perdez aucun jour de congé l’année suivante. Attention, si vous reprenez le travail pendant moins de 14 jours avant de retomber malade, on considère qu’il n’y a pas d’interruption de votre…

La suite de ce contenu est réservée aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour visualiser la réponse complète :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire