Quand peut-on considérer qu'un licenciement est un abus de droit ?

La jurisprudence et la doctrine ont élaboré la notion d’abus du droit de licencier, en appliquant la théorie générale de l’abus de droit. Le principe est simple : un employeur ne peut pas abuser de son droit de licencier un employé. Mais en pratique, c’est plus complexe, car l’abus de droit peut se manifester de différentes manières : une intention de nuire ; un motif de licenciement inexact (par exemple licenciement pour incompétence alors que l’incompét...

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

C

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil