Jusqu'à quand le demandeur de protection internationale a-t-il droit à l'aide matérielle?

Le droit à l’aide matérielle prend normalement fin lorsque le demandeur de protection internationale :

  • reçoit le statut de réfugié : il doit alors quitter la structure d’accueil dans les 2 mois de la notification de la décision ;
  • reçoit le statut de protection subsidiaire : il doit alors quitter la structure d’accueil dans les 2 mois de la notification de la décision ;
  • voit sa procédure de protection internationale clôturée, il ne reçoit pas le statut de réfugié, ni de protection subsidiaire mais un ordre de quitter le territoire (OQT) : l’aide matérielle prend fin à l’expiration du délai de l' ordre de quitter le territoire.

Si la demande de protection internationale est clôturée, Fedasil envoie une désignation dans une "place ouverte de retour" dans un centre Fedasil. Ce centre est un centre ouvert. Fedasil essaie d'y convaincre des avantages du retour volontaire par rapport au retour forcé (si la personne n’exécute pas elle-même son OQT).

Dans certains cas, l’aide matérielle peut quand-même être prolongée.
Voyez la fiche « Dans quels cas l’aide matérielle peut-elle être prolongée ? ».

x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

C

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil