Oui, à certaines conditions.

Si l’enfant n’a pas de père légal (c’est-à-dire que la mère n'est pas mariée, et que ni vous ni personne d’autre n'a reconnu l'enfant), une action en recherche de paternité peut être introduite devant le tribunal de la famille du domicile de l’enfant, par :

  • l’enfant lui-même s’il est majeur ;
  • sa mère (ou son tuteur) s’il est mineur.

Il faut prouver la possession d'état de l'enfant à votre égard.

A défaut de possession d'état, il faut prouver que vous êtes bien le père biologique de l'enfant. Cette preuve peut être rapportée par tous les moyens de preuve (témoignages, documents, etc.). En pratique, un test ADN sera souvent réalisé. 

Le juge peut: 

  • confirmer la vérité biologique : le père biologique est reconnu comme étant le père légal; 
  • refuser que la filiation paternelle soit établie, si elle est contraire à l’intérêt de l’enfant.

Si votre paternité est établie, le jugement doit être signifié à votre épouse, c’est-à-dire qu’un huissier de justice lui en remet une copie officielle.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire