Je suis travailleur salarié : combien suis-je payé si je tombe malade ?

Avant d'aller plus loin

Ces fiches ne contiennent que quelques informations générales. Pour tout détail ou question supplémentaire, adressez-vous à votre mutuelle.

Attention à deux choses :

  • Les règles ne sont pas tout à fait les mêmes pour les travailleurs salariés, les travailleurs indépendants et les fonctionnaires.
  • La notion de personne à charge n’est pas la même dans les différents régimes de sécurité sociale. Par exemple, une personne à charge pour l’assurance maladie-invalidité n’est pas nécessairement une personne à charge pour les allocations pour personnes handicapées, ni pour le chômage.

Lorsque vous tombez malade, votre employeur doit continuer à vous payer pendant 30 jours, à 100 % de votre salaire habituel.
C’est ce qu’on appelle le salaire garanti des employés.

Vous devez remplir certaines obligations pour avoir droit au salaire garanti, notamment avertir votre employeur. Pour plus d'informations, voyez la rubrique "Travail salarié - Maladie".

Attention, les ouvriers et les employés en CDD de moins de 3 mois n’ont droit au salaire garanti que s’ils ont une certaine ancienneté.
Ils ne reçoivent 100 % de leur rémunération que pendant les premiers jours. Après, c’est un autre pourcentage.

Si votre maladie se prolonge au-delà de cette période de salaire garanti, la mutuelle prend le relais.
Vous recevez alors, si vous êtes en ordre auprès de votre mutuelle (inscription, cotisations et stage), des indemnités pour incapacité de travail.

Le montant de ces indemnités est calculé selon un pourcentage de votre rémunération.

Pendant la première année d’incapacité de travail (période appelée « incapacité primaire »), vous recevez des indemnités de 60 % de votre dernier salaire.

Après, ce sont des indemnités d’invalidité, dont le pourcentage varie en fonction de votre situation familiale.

Il existe 3 taux pour les indemnités d’invalidité payées par la mutuelle :

  • titulaire avec charge de famille : 65 %
  • titulaire sans charge de famille isolé : 55 %
  • titulaire sans charge de famille cohabitant : 40 %

Vous êtes considéré comme chef de ménage (titulaire avec charge de famille) si :

  • vous cohabitez avec votre conjoint, cohabitant légal ou concubin, qui n’a pas ou peu de revenus (inférieurs à un plafond régulièrement indexé d’environ 970 EUR par mois);
  • vous cohabitez avec un ou plusieurs enfants (ou parents ou alliés jusqu'au 3ème degré) dont les revenus sont inférieurs au plafond ;
  • vous vivez seul mais payez une contribution alimentaire (à certaines conditions);
  • vous avez vos enfants chez vous en moyenne 2 jours par semaine (en cas d'hébergement alterné pour des parents séparés).

Si vous vivez avec d'autres personnes, par exemple un ami, un cousin, ou un partenaire qui a des revenus supérieurs au plafond, vous êtes considéré comme cohabitant.

Attention, il existe des règles très particulières et relativement complexes en cette matière.
Adressez-vous à votre mutuelle.

Pour plus d'informations, voyez le site internet de l'INAMI - incapacité de travail.

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil