Avant d’aller plus loin

Attention, cette fiche ne concerne que les travailleuses salariées et les chômeuses.

Pour les indépendantes, voyez la fiche "A quelles conditions ai-je droit au congé de maternité si je suis travailleuse indépendante ?".

Pour les fonctionnaires, les règles du congé de maternité sont différentes selon le service ou l'institution au sein de laquelle vous travaillez. Renseignez-vous auprès de votre service du personnel.

Si vous accouchez plus tôt que la date annoncée par votre médecin, votre congé prénatal obligatoire dure moins d’1 semaine.

Vous ne pouvez pas reporter en congé postnatal les jours de la semaine prénatale obligatoire dont vous n’avez pas profité. Ces jours sont en quelque sorte perdus.

Par exemple, si vous n’avez pris que la semaine obligatoire de congé prénatal, et si vous accouchez 4 jours plus tôt que prévu, vous n’avez eu que 3 jours de congé prénatal.
Les 4 jours restants sont perdus. Vous ne pouvez pas les récupérer après l’accouchement.

Donc, quand on dit qu’il y a 1 semaine de congé prénatal obligatoire, cela signifie que vous devez prendre votre congé prénatal au plus tard une semaine avant la date prévue pour l’accouchement.

Si, au final, le congé prénatal dure moins d’1 semaine parce que vous accouchez plus tôt que prévu, tant pis.

Pour plus d'informations, voyez le site internet de l'INAMI.

Attention, les règles sont différentes pour les travailleuses indépendantes.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire