Après le dépôt de la requête de mise sous administration de biens et/ou de la personne, le juge de paix convoque toujours:

  • la personne à protéger ;
  • la personne qui a déposé la requête (le requérant).

Il convoque aussi, s’ils vivent avec la personne à protéger :

  • le père et la mère de la personne à protéger ;
  • le conjoint/cohabitant légal/compagnon de la personne à protéger;
  • les enfants majeurs de la personne à protéger. 

Les autres membres de la famille peuvent demander à être entendus. Ils peuvent également écrire au juge de paix pour faire part de leurs observations. 

La personne à protéger peut demander à être entendue individuellement par le juge de paix avant le jour de l’audience. 

Pour prononcer la mesure de protection la plus adaptée à la situation de la personne à protéger, le juge de paix peut également convoquer toute personne qu’il estime apte à le renseigner. 

Il peut convoquer par exemple les personnes qui se chargent des soins quotidiens, ou qui accompagnent la personne à protéger.
Une infirmière, un assistante social, un voisin proche, ou encore une aide familiale pourrait être entendu par le juge de paix dans le cadre de cette procédure.    

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire