Le médecin-conseil autorise la reprise du travail uniquement si 2 conditions sont remplies :

  • le travail adapté est compatible avec votre état de santé ;
  • vous conservez une incapacité d’au moins 50 %.

Cette incapacité de 50 % est évaluée uniquement sur base d’un critère médical.

Ce n’est :

  • pas un critère économique (capacité de gain) ;
  • ni un critère de temps de travail (cela ne correspond pas nécessairement à une reprise du travail à mi-temps).

Ce n’est donc pas le même critère que pour évaluer l’incapacité « classique » de plus de 66 %, qui donne droit à des indemnités de mutuelle.

L’autorisation du médecin-conseil doit préciser à quelles conditions il autorise votre reprise du travail :

  • tâches effectuées ;
  • horaires de travail ;
  • temps de travail ;
  • conditions de travail ;
  • etc.

Pour plus d’informations, voyez le site de l’INAMI.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire