1. Votre comptable

Le comptable peut examiner avec vous des pistes de solution comme par exemple une négociation avec les créanciers, une réorganisation judiciaire, un aveu de faillite, etc.

Il peut vous aider dans vos démarches.

2. Votre caisse d'assurances sociales

Votre caisse d'assurances sociales peut vous aider pour toutes vos questions relatives aux cotisations sociales et au droit passerelle.

Tout indépendant est affilié à une caisse d'assurance sociale (cela peut être Acerta, Group S, Liantis, Partena, Securex, UCM, Xerius,...).

Si l'indépendant n'a fait aucune démarche d'affiliation il est normalement affilié d'office à la caisse nationale auxiliaire (INASTI).

3. L'INASTI

L'Institut national d'assurances sociales pour travailleurs indépendants (INASTI)

Vous pouvez téléphoner gratuitement au 0800 12 018.

Tous les jours ouvrables de 8h30 à 12h et de 13 à 17h (vendredi jusqu'à 16h).

Ce call center répond aux questions relatives au statut social pour les indépendants (droit passerelle, cotisations sociales,...).

Si vous avez besoin de soutien moral :

 

4. Le CPAS de votre commune

Pour une demande d'aide sociale, si vous n'avez pas de droit passerelle ou qu'il est insuffisant.

Le CPAS de votre commune a un service de médiation de dettes qui peut vous aider.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire