Uniquement si une convention collective de travail (CCT) ou le règlement de travail, ou encore le contrat de travail l’y oblige.

La plupart des employés et des ouvriers ont droit à une prime de fin d'année, mais il faut que ce soit prévu.

La plus grande commission paritaire pour les employés (CP 200) oblige toutes les entreprises qui en dépendent à payer une prime de fin d’année à tous leurs travailleurs qui ont 6 mois d’ancienneté.

Généralement, les travailleurs suivants y ont droit aussi:

  • les travailleurs à temps partiel;
  • les travailleurs intérimaires;
  • les travailleurs sous contrat à durée déterminée (CDD).

Regardez votre contrat de travail et votre règlement de travail pour savoir si vous avez droit à une prime de fin d’année.
Pour savoir à quelle commission paritaire votre employeur appartient, demandez-le lui, ou renseignez-vous auprès de votre service du personnel, ou auprès de votre syndicat ou de la CAPAC.

Si la prime de fin d’année est prévue dans une CCT, ou dans votre règlement du travail, ou dans votre contrat de travail, alors votre employeur est obligé de vous la payer.

Si rien n’est prévu, votre employeur n’est pas obligé de la payer.

Mais si votre employeur vous a payé une prime de fin d’année depuis plusieurs années sans que cela soit écrit nulle part, vous pouvez y avoir droit sur base d’un usage.
Dans ce cas, votre employeur ne peut pas « revenir en arrière » et supprimer unilatéralement la prime.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire