Avant d’aller plus loin

Cette fiche ne contient que des informations générales. Pour plus d'informations, adressez-vous:

Pendant votre stage d’insertion professionnelle, vous ne recevez aucune allocation de l’ONEM. L’ONEM ne peut en principe pas vous sanctionner.

Mais vous devez quand même respecter certaines obligations, dont celle d’être disponible pour le marché de l’emploi.
Si l’ONEM apprend que vous avez travaillé au noir, il va prolonger la durée de votre stage d’insertion professionnelle de la durée pendant laquelle il sait que vous avez travaillé au noir.
Il considère que durant cette période, vous étiez, en réalité, indisponible pour le marché du travail.

Après votre stage d'insertion professionnelle, vous recevez des allocations d’insertion professionnelle. Dès cet instant, vous êtes soumis aux mêmes obligations que tout chômeur.

Si vous continuez à travailler au noir, tout en recevant les allocations d’insertion, vous devrez rembourser ces allocations indues à l’ONEM.

Vous risquez en outre d’être exclu des allocations d’insertion pour le futur.

Votre exclusion peut être:

  • temporaire (de 1 à 52 semaines);
  • ou définitive, dans certains cas de récidive de certaines infractions.

Pour plus d'information au sujet des sanctions de l'ONEM, voyez la question "Qu’est-ce que je risque si je ne déclare pas à l’ONEM que je vis en colocation ?".

Attention, vous risquez aussi une sanction administrative si vous travaillez tout en sachant que le travail n'est pas déclaré. Vous risquez une amende de 10 EUR à 100 EUR (à multiplier par 8 - décimes additionnels).

Pour plus d’information au sujet du travail au noir, voyez la rubrique "Les risques du travail non déclaré".

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire