Quels sont les critères régionaux d'insalubrité ?

Avant d'aller plus loin

Attention ! A partir du 1er septembre 2019, les habitations légères doivent aussi respecter des règles concernant la salubrité et le surpeulement.

Par exemple, les caravanes et les yourtes peuvent être des habitations légères.

La Région wallonne est chargée de lutter contre l'insalubrité des logements dans le but d'améliorer les conditions de vie de chacun.

Les critères minimaux de salubrité de la Région concernent :

  • la stabilité;
  • l’étanchéité;
  • les installations électriques et de gaz;
  • la ventilation;
  • l’éclairage naturel;
  • les équipements sanitaires et de chauffage;
  • l’installation de chauffage;
  • la circulation au niveau du sol et des planchers;
  • les caractéristiques intrinsèques du logement qui nuisent à la santé des occupants.


La Région wallonne a 2 moyens pour vérifier le respect de ces critères minimaux :

  1. le permis de location qui doit obligatoirement être demandé pour les petits logements (moins de 28 m2) et pour les logements collectifs;
  2. les enquêtes de salubrité. Elles sont menées par les agents du Département du Logement de la Région wallonne ou par des agents communaux des communes compétentes. S'il y a des mesures à prendre, ce n'est pas la Région qui s'en charge, mais le bourgmestre de la commune concernée.
Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil