Votre séparation n'a aucune conséquence sur votre relation avec vos enfants

Bien sûr, il va falloir organiser l’hébergement des enfants et la prise en charge de leurs frais, mais votre statut de parent ne diminue pas.

Vous devez toujours prendre à 2 toutes les décisions relatives à vos enfants, et vous informer mutuellement de ces décisions (école, santé, loisirs, etc.). On parle d’autorité parentale conjointe.

Seul un juge pourrait modifier ce principe.

La présence d’un beau-parent ne change rien : le beau-parent n'a juridiquement aucun droit à l’égard de vos enfants.

Vous restez aussi responsables ensemble des conséquences des actes de vos enfants.

Si vous voulez clarifier l’hébergement des enfants et la contribution alimentaire, vous devez soit:

  • vous mettre d'accord avec votre conjoint, éventuellement avec l’aide d’un avocat ou d'un médiateur. Vous pouvez faire acter cet accord par le juge de la famille, pour rendre votre accord obligatoire pour tous;
  • vous adresser au juge de la famille pour qu'il prenne une décision sur ces différents points.

Pour plus d'informations, voyez les fiches "Régler un conflit familial".

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire