Avant d’aller plus loin

Cette fiche ne contient que des informations générales. Pour plus d'informations, adressez-vous:

Oui, mais cette activité bénévole ne peut pas vous empêcher de chercher ni d’accepter un emploi.

Pendant votre stage d’insertion professionnelle, vous avez entre autres l’obligation d’être disponible sur le marché de l’emploi et d’accepter tout emploi convenable.
Vous ne pouvez donc pas refuser un emploi uniquement parce que vous êtes engagé dans une activité bénévole.
Vous ne pouvez pas non plus refuser de vous présenter à un entretien d’embauche.

Il faut aussi que votre activité soit réellement bénévole : vous ne pouvez recevoir aucune contrepartie en échange (pas de rémunération ni d’avantage matériel).

Mais vous pouvez quand même être remboursé pour certains frais liés à votre activité bénévole.

Le remboursement de ces frais est limité :

  • soit au remboursement des frais réels (par exemple le remboursement du ticket de train);
  • soit au paiement d’une indemnité forfaitaire, de maximum 36,84 EUR par jour, avec un maximum de 1.473,37 EUR par an (montants indexés, valables à partir du 1er janvier 2022).

Il existe des montants spécifiques pour des activités au profit de certains clubs sportifs (il faut se renseigner auprès de l’administration fiscale).

Attention, à partir du moment où vous recevez des allocations d’insertion ou des allocations de chômage, vous devez déclarer votre activité bénévole à l’ONEM.

Pour plus d’informations, voyez la rubrique "Je suis au chômage, puis-je travailler comme bénévole ?".

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire