Oui, vous pouvez déclarer à l’avance que vous refusez certains soins pour le jour où vous êtes incapable de le faire. On parle généralement de déclaration anticipée de refus de soins (ou déclaration anticipée négative). Votre déclaration doit viser une ou des intervention(s) précise(s). Vous ne pouvez pas simplement dire « Je refuse tout acharnement thérapeutique ». Vous devez indiquer clairement et précisément pour quelle intervention vous refusez de donner votre consentement. …

La suite de ce contenu est réservée aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour visualiser la réponse complète :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire