Oui, mais c’est toujours le juge de paix qui décide. Il analyse votre situation et apprécie si une mesure de protection est nécessaire ou non.  Si vous remplissez les conditions, le juge de paix peut vous imposer une mesure de protection. Même si vous n'êtes pas d'accord, ou si vous ne pouvez pas exprimer votre volonté. Des problèmes physiques peuvent vous empêcher d'exprimer votre volonté, et de gérer vos biens et/ou votre personne (hospitalisation ou coma par exemple).…

La suite de ce contenu est réservée aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour visualiser la réponse complète :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire