Oui.

Si vous vous faites contrôler, vous risquez de vous faire arrêter et peut-être expulser. 

Le service SEFOR au sein de l'Office des étrangers, la commune et la police créent un dossier ensemble et y intègrent vos données personnelles : vos empreintes digitales, vos photos d'identité, une copie de votre passeport, etc. 

Si vous recevez un ordre de quitter le territoire, vous devez rentrer au pays spontanément. L’Office des étrangers indique le délai dans lequel vous devez quitter la Belgique. En principe il s’agit d’un délai de 30 jours.

Le délai peut aussi être plus court : 7 jours ou même 0 jour. L'Office des étrangers peut prendre cette décision s'il estime que vous ne quitterez pas spontanément le territoire ou que vous représentez un danger pour l'ordre public. Ce sera par exemple le cas, si vous avez déjà ignoré un précédent ordre de quitter le territoire ou si vous avez été surpris à faire du travail au noir.

Toutes les situations sont différentes. L’Office des étrangers doit considérer votre situation personnelle et il doit motiver sa décision.

Si vous pensez que vous avez des éléments qui peuvent influencer positivement la décision de l'Office des értangers, transmettez-les lui. Ce sera par exemple le cas, si vous allez vous marier avec une personne qui a un titre de séjour en Belgique.

L'Office des étrangers vous informe aussi sur l'assistance au retour et les possibilités d'introduire un recours contre sa décision.

Ensuite, la police peut faire un contrôle dans votre domicile pour vérifier que vous êtes bien parti. Les contrôles se font auprès des étrangers non-européens qui ne séjournent pas dans un centre d'accueil.

Si vous recevez un ordre de quitter le territoire, prenez immédiatement contact avec un avocat.

Pour plus d’informations sur l’accès à un avocat, consultez notre fiche « Je suis en séjour illégal. Ai-je droit à un avocat ? »

Si vous avez l’intention de rentrer au pays, contactez Fedasil pour organiser votre retour volontaire.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire