Oui. C'est une conséquence obligatoire du mariage.

Ce n'est qu'après le divorce que le devoir de fidelité s'arrête.

Si vous êtes simplement séparés, sans être divorcés, vous devez toujours vous être fidèles.

Ce devoir de fidélité a toutefois moins d'importance depuis la réforme du divorce en 2007: aujourd'hui, le divorce pour faute (notamment la faute de l'époux infidèle) n'existe plus.

L'adultère n'a pas d'incidence sur la procédure de divorce.

Par contre, l'adultère peut avoir des conséquences sur :

  •  la détermination d’une éventuelle pension alimentaire après divorce, pour l’époux qui est dans le besoin : le tribunal peut refuser d’octroyer une pension alimentaire à l'époux qui s’est rendu coupable d’une faute grave (un adultère par exemple) qui a causé la désunion irrémédiable;
  • la filiation: si un enfant naît de cette relation adultérine, il pourrait avoir pour père légal le mari de la mère, même s'il n'est pas le père biologique. Pour plus d'informations, voyez la rubrique "lien de filiation".

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire