Dois-je aider les parents de mon conjoint qui sont dans le besoin?

Oui.

Vous devez aider financièrement les parents de votre conjoint s'ils sont dans le besoin.

Le mariage fait naître plusieurs droits et obligations pour les époux. Parmi vos obligations, vous devez subvenir aux besoins de votre conjoint ET de ses parents si celui-ci ne peut pas les aider lui-même. On dit que vous êtes débiteur alimentaire, ou débiteur d’aliments, envers vos beaux parents.

Toutefois, l'aide n'est pas automatique. Plusieurs conditions doivent être remplies.

  • Il faut un lien d’alliance. Vous devez être le gendre ou la belle-fille des demandeurs d’aide.
  • Vos beaux-parents doivent se trouver dans le besoin pour des raisons indépendantes de leur volonté. Ils ne peuvent rien réclamer s’ils se sont mis volontairement dans une situation de besoin.
  • Votre conjoint n’a pas les moyens de leur venir en aide (s’il gagne correctement sa vie, il passe avant vous dans la liste des débiteurs alimentaires).
  • Vous ne devez pas être vous-même dans une situation de besoin. En principe, si vos revenus ne dépassent pas le montant du revenu d’intégration sociale, vous ne devez pas les aider.

 

Si l’aide ne se fait pas spontanément, votre beau-père ou votre belle-mère peut demander au tribunal de la famille de vous condamner à lui verser une pension alimentaire.

Vous pourriez également être sollicité si votre beau-père ou votre belle-mère introduit une demande d'aide au CPAS.

Pour plus d’informations, voyez la rubrique « obligations alimentaires ».

x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil