Avant d’aller plus loin

Attention, les règles sont totalement différentes pour les travailleurs du secteur public (fonctionnaires). Cette fiche ne concerne que les travailleurs salariés.

Pendant vos pauses d’allaitement, vous n’êtes pas rémunérée par votre employeur.

Par contre, vous avez droit à des indemnités de la mutuelle, d’un montant de 82 % de votre rémunération horaire brute (sans plafond).

Pour recevoir ces indemnités, vous devez envoyer chaque mois à votre mutuelle, un document complété par votre employeur, et reprenant les heures ou demi-heures de pauses d’allaitement que vous avez prises.
Ce document indique également le montant de votre rémunération.

Attention, les chômeuses n’ont pas droit à cette indemnité.

Vous devez payer des impôts sur ces indemnités de pauses d’allaitement.
La mutuelle effectue une retenue (de 11,11 %, mais ce taux peut varier) pour le précompte professionnel.

Pour plus d'informations, voyez le site internet de l'INAMI.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire