L’aide sociale est une aide accordée par les CPAS, qui a pour but de permettre à toute personne de vivre conformément à la dignité humaine.

Pour savoir si vous avez droit à une aide sociale, le CPAS vérifie si vous vous trouvez dans un état de besoin.

L’aide sociale peut prendre différentes formes :

  • aide financière ;
  • aide matérielle ;
  • aide en nature (repas, vêtements, etc.) ;
  • guidance budgétaire ;
  • mise au travail ;
  • aide médicale ;
  • assistance administrative ;
  • avance d'une garantie locative ;
  • etc.

Le CPAS peut décider d'accorder l'aide sociale :

  • à certaines conditions (suivre une formation par exemple) ou sans conditions ;
  • provisoirement (aide remboursable, comme par exemple l'avance pour garantie locative) ou non.

Si vous recevez une aide financière mensuelle, le montant de l’aide n’est pas fixé à l’avance.
Mais en général, les CPAS accordent le même montant que celui du RIS. On parle alors d'aide sociale financière équivalente au RIS.

L’aide qui est accordée dépend d’un critère essentiel : l'état de besoin. Le CPAS apprécie si l'aide est nécessaire pour vous permettre de mener une vie conforme à la dignité humaine.

Le CPAS a un plus grand pouvoir d’appréciation que pour le RIS, où la plupart des conditions sont objectives.
Il existe donc plus de différences dans les aides accordées, d'un CPAS à l'autre.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire