Le contrat de travail est rompu immédiatement, sans préavis ni indemnité. Si la faute grave est reconnue, celui qui en est coupable ne reçoit pas d’indemnité compensatoire de préavis. Si le travailleur a une protection contre le licenciement (par exemple pour la travailleuse enceinte, ou pour le travailleur en congé parental, ou pour les membres au conseil d’entreprise), elle ne s’applique pas en cas de rupture pour faute grave. Le…

La suite de ce contenu est réservée aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour visualiser la réponse complète :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire