Cela dépend avant tout de ce que prévoit votre ordonnance. Lisez l’ordonnance et parlez-en à votre administrateur ou à votre personne de confiance pour savoir ce que vous pouvez faire vous-même.

L’ordonnance peut prévoit que :

  • si vous êtes sous administration de la personne, vous n’êtes plus capable de :

    • choisir votre résidence ;
    • faire ou refuser un don d’organe ;
    • demander l’euthanasie ;
    • etc.
  • si vous êtes sous administration de biens, vous n’êtes plus capable de :
    • faire un testament ou une donation ;
    • vendre un bien immobilier ;
    • etc.

Parmi ces actes que vous êtes incapable de faire :

  • Pour certains, votre administrateur doit d’abord demander l’autorisation du juge de paix avant de pouvoir les faire.
    Par exemple, pour changer votre résidence ou vendre un bien immobilier.
  • Pour d’autres, votre administrateur ne peut pas les faire. Mais vous pouvez demander l’autorisation au juge de paix.
    Par exemple, pour demander l’euthanasie. Toutefois, si vous avez fait une déclaration anticipée d’euthanasie lorsque vous étiez encore capable, elle peut toujours s’appliquer si vous êtes dans les conditions.

Si vous êtes incapable d’exercer vos droits du patient, le soignant doit malgré tout vous associer autant que possible dans les décisions qui vous concernent.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire