Avant d’aller plus loin

Attention, les règles sont totalement différentes pour les travailleurs du secteur public (fonctionnaires). Cette fiche ne concerne que les travailleurs salariés.

Non, sauf pour des raisons étrangères à l'état physique résultant de l'allaitement et/ou du tirage du lait.

Vous êtes protégée contre le licenciement :

  • à partir du moment où vous avez informé votre employeur que vous voulez prendre vos pauses d’allaitement;
  • et jusqu’à 1 mois après l'expiration de validité de la dernière attestation justifiant le droit à ces pauses.

Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas être licenciée durant cette période.
Votre employeur peut vous licencier pour une raison étrangère à l’allaitement (à condition, bien sûr, de respecter les autres conditions légales du licenciement).

Votre employeur doit prouver que la raison du licenciement est étrangère à l’allaitement.

Si votre employeur vous licencie en raison de l’allaitement, il doit vous payer:

  • l’indemnité de licenciement ordinaire;
  • et une indemnité supplémentaire de 6 mois de rémunération brute.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire