Cela épend si vous êtes ouvrier ou employé.

1. Si vous êtes ouvrier, la caisse de vacances vous paye votre pécule de vacances entre le 2 mai et le 30 juin de l'année suivante (donc en mai-juin 2019 si vous démissionnez en 2018).

2. Si vous êtes employé, votre employeur vous paie votre pécule de vacances.

Au moment de votre départ, votre employeur vous verse 2 sortes de pécules de vacances, qu’on appelle souvent « pécule de sortie », ou « solde pécule de vacances », ou encore « pécule de vacances anticipé ».

  • Une partie de ce montant est votre pécule pour les jours de congés que vous n’avez pas encore pris durant cette année.
    Vous pourrez prendre ces jours de congés chez votre nouvel employeur, mais il ne devra pas vous payer car ils sont couverts par le pécule payé par l’employeur que vous quittez.
     
  • L’autre partie est le pécule de vacances (simple et double) pour les jours de congés que vous pourrez prendre l’année prochaine, sur base du travail que vous avez déjà effectué durant cette année-ci.

Donc, l’été prochain, vous recevrez de votre nouvel employeur un pécule de vacances réduit, proportionnel au nombre de jours de congés sur base du travail presté chez lui.
Les autres jours sont couverts par le pécule anticipé payé par votre ancien employeur.

Vous avez donc intérêt à mettre de côté votre pécule de sortie pour ne pas vous retrouver sans rien l'année prochaine.

Pour plus d’informations, voyez la rubrique « Vacances et congés », et le site de l'Office national des vacances annuelles (ONVA).

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire