Comment se déroule le traitement en milieu hospitalier pour une mesure de mise en observation?

Lorsque la mesure est ordonnée, la personne est hospitalisée pour une mise en observation de maximum 40 jours. Le but est de permettre d'établir un diagnostic et, si possible, de mettre en œuvre un traitement.

La mise en observation est décidée par le juge de paix ou par le procureur du Roi (dans les cas d’urgence). En fonction de la décision et sous la responsabilité du médecin du service psychiatrique, il est possible de prévoir une sortie ou un séjour limité à la nuit ou à une partie de la journée, de même que l’exercice d’une activité professionnelle.

A l’issue de cette période de mise en observation, en fonction de l’état de santé du malade, si aucun traitement approprié n’a pu aboutir à une solution satisfaisante, un maintien de l’hospitalisation peut être décidé pour une période maximale de 2 ans (renouvelable). En fonction de la décision et sous la responsabilité du médecin du service, des sorties, de même que l’exercice d’une activité professionnelle à l’extérieur du service ou encore la poursuite d’études peuvent être envisagés.

A la fin de la période de maintien, une postcure peut être envisagée pour une durée maximale d’un an. Il s’agit d’une modalité spéciale du maintien qui s’exerce en dehors de l’établissement. Elle peut être exclusivement décidée, moyennant l’accord du patient, par le médecin-chef du service, en précisant les conditions de résidence, de traitement médical ou d’aide sociale. Si les conditions ne sont pas suivies, une réadmission peut avoir lieu.

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil