Quelles sont les différentes allocations pour les personnes handicapées ?

Il existe principalement 3 types d’allocations pour les personnes handicapées (aussi appelées les allocations "Vierge Noire").

1. L’allocation de remplacement de revenus (ARR) est octroyée en raison de la diminution ou de la suppression des capacités de travail.

Pour bénéficier de cette allocation, il faut :

  • avoir entre 18 et 65 ans;
  • souffrir d’un handicap dont les conséquences, évaluées lors d’un examen médical, sont telles que ce handicap :
    • soit empêche de travailler et d’avoir des revenus;
    • soit empêche de gagner plus d’1/3 des revenus qu’une personne valide pourrait gagner (autrement dit, si la personne handicapée travaille, elle ne peut gagner qu’1/3 ou moins).

Avant pour bénéficier de l’ARR, la personne devait avoir entre 21 et 65 ans. Suite à un arrêt de la Cour constitutionnelle du 09 juillet 2020, l’âge pour bénéficier de l'ARR a été abaissé à 18 ans.

La Direction Général Personnes Handicapées (DGPH) va accorder l’ARR dès l’âge de 18 ans à partir du 1er août 2020. Les dossiers existants vont être réexaminés.

2. L’allocation d’intégration (AI) est octroyée en raison de la perte d’autonomie entraînée par le handicap.

Pour bénéficier de cette allocation, il faut :

  • avoir entre 18 et 65 ans (sauf exceptions);
  • souffrir d’une réduction d’autonomie de minimum 7 points - cette réduction est évaluée lors d’un examen médical, en fonction des difficultés :
    • à se déplacer,
    • à manger et se préparer à manger,
    • à faire sa toilette et à s’habiller,
    • à entretenir son logement et effectuer les tâches ménagères,
    • à évaluer et éviter les dangers (vivre sans surveillance),
    • à parler et avoir des contacts avec d’autres personnes.

Pour chaque critère, on octroie un certain nombre de points : entre 0 point (aucune perte d’autonomie) et 3 points (perte totale d’autonomie : impossible à faire sans l’aide d’une autre personne).
Le total de points obtenus pour les 6 critères doit être de minimum 7 points pour avoir droit à une allocation d’intégration.

Il y a 5 catégories :

  • 1 : 7-8 points
  • 2 : 9-11 points
  • 3 : 12-14 points
  • 4 : 15-16 points
  • 5 : 17-18 points.

Avant pour bénéficier de l’AI, la personne devait avoir entre 21 et 65 ans. Suite à un arrêt de la Cour constitutionnelle du 09 juillet 2020, l’âge pour bénéficier de l'AI a été abaissé à 18 ans.

La DGPH va accorder l’AI dès l’âge de 18 ans à partir du 1er août 2020. Les dossiers existants vont être réexaminés.

3. L’allocation pour l’aide aux personnes âgées (APA) est octroyée aux personnes âgées de plus de 65 ans, souffrant d’une perte d’autonomie à cause de leur handicap.

Les critères d’évaluation de la perte d’autonomie sont les mêmes que pour l’allocation d’intégration.
Pour avoir droit à cette allocation, il faut d’abord bénéficier d’une pension de retraite ou de survie, et/ou avoir demandé le bénéfice de la Grapa (garantie de revenus aux personnes âgées).
Cette allocation peut être un complément d’une pension ou de la Grapa.


L'ARR et l'AI sont payées par la Direction générale Personnes handicapées du SPF Sécurité sociale.

L'APA est payée par :

  • Iriscare - Service APA à Bruxelles à partir du 1er janvier 2021;
  • La mutuelle en Région wallonne à partir du 1er janvier 2021;
  • La caisse de soins (liée à la mutuelle) en Région flamande à partir du 1er janvier 2017. 

Ces allocations ne sont octroyées qu’à certaines conditions (en plus de celles énoncées ci-dessus, spécifiques à chaque allocation). Pour bénéficier de ces allocations, la personne handicapée doit :

  • être Belge ou appartenir à certaines catégories d’étrangers :
  1. les étrangers inscrits au registre de la population ;
  2. les étrangers en séjour légal provenant d’un pays de l’Union européenne ;
  3. les apatrides ;
  4. les réfugiés.

Selon la Cour d'Appel de Bruxelles les personnes qui bénéficient de la protection subsidiaire ont également droit aux allocations. La loi n'a pas encore été adaptée en ce sens.

  • être domiciliée en Belgique et y séjourner réellement, non seulement au moment de la demande, mais également pendant toute la période pendant laquelle elle reçoit l’allocation (sauf exceptions pour certains séjours temporaires à l’étranger).

    Attention, la Cour constitutionnelle a annulé la condition de résidence pour l'allocation de remplacement de revenus.
    Depuis le 1er juillet 2018, la personne devait avoir résidé en Belgique pendant au moins 10 ans, dont 5 ans ininterrompus.
    Cette condition est annulée avec effet rétroactif : on fait comme si elle n'avait jamais existé.
    Les décisions de refus basées sur cette condition vont être révisées.
    Les personnes peuvent demander à la Direction générale personnes handicapées de leur payer l'allocation refusée.

Pour plus d'informations, voyez le site de la Direction générale personnes handicapées, le site de l'AVIQ (Agence pour une vie de qualité) ou le site de l'Iriscare

x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil