Oui. Mais votre testament risque d’être contesté si vous n’avez plus toutes vos facultés mentales.

Pour limiter le risque de contestation de votre testament, rendez-vous chez le notaire pour faire un testament authentique.

Le notaire doit apprécier votre capacité au moment de la rédaction du testament :

  • Si le notaire estime que vous n’êtes pas sain d’esprit, il doit refuser d’acter le testament.
  • Si le notaire ne décèle pas d’incapacité, il acte le testament.

En cas de doute, le notaire peut, par exemple ;

  • vous demander de revenir une 2ème fois, pour voir si vos volontés sont les mêmes lors du 2ème entretien ;
  • demander de vous rencontrer seul s’il a l’impression que vous êtes influencé par la personne qui vous accompagne.

Dans tous les cas, au jour de votre décès, vos héritiers peuvent contester la validité du testament en disant que vous n’étiez pas sain d’esprit au moment de la rédaction.

Ils peuvent éventuellement entamer une procédure judiciaire. C’est le juge qui évaluera en se basant, entre autres, sur vos données médicales si votre testament est valable ou non.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire