Comment se déroule le cycle de la violence conjugale ?

La violence conjugale se déroule selon un cycle.

Celui-ci se présente de la manière suivante :

1/ Phase de construction des tensions

L’agresseur/agresseuse est mécontent et menace.

La victime a peur et essaie d’éviter les conflits.

2/ Phase d’explosion

Des faits de violence se produisent.

 

4/ Phase Lune de miel

Victime et agresseur se réconcilient.

La victime espère que l’agresseur changera.

L’agresseur cherche à se faire pardonner et est attentionné avec la victime.

3/ Phase d’accalmie

L’agresseur demande pardon, se cherche des excuses, accuse l’autre de l’avoir poussé à bout.

La victime se remet en question et minimise l’acte.

 

 

Au fur et à mesure que ce cycle se reproduit, il s’accélère et s'intensifie.  Les professionnels parlent d'escalade et de circularité.

La victime, qui a perdu ses repères et l’estime de soi, s’isole de plus en plus.

Généralement la victime de violences conjugales porte plainte lors de la phase d'explosion. Il est important de pouvoir identifier la phase dans laquelle se trouve la victime pour apporter une réponse adéquate à son problème. Le parquet et les policiers de référence pour les violences conjugales sont en principe formés à cet effet.

 
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil