Ai-je droit au chômage si je vis en colocation ?

Avant d'aller plus loin

Seuls les ex-travailleurs salariés ont droit au chômage.

Les travailleurs indépendants n’y ont pas droit, sauf s’ils ont été travailleurs salariés avant d’être indépendants, à certaines conditions.

Les fonctionnaires ont un régime propre, à part. Renseignez-vous auprès du service du personnel.

 

Ces fiches ne contiennent que les informations générales. Pour tout détail ou question supplémentaire, adressez-vous à l’Office national de l’emploi (ONEM), ou à votre organisme de paiement (syndicat ou CAPAC – Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage).

Oui, si vous remplissez les conditions pour avoir droit au chômage.

Celles-ci sont notamment relatives à votre disponibilité sur le marché de l’emploi, et ne concernent pas votre situation familiale ni le fait que vous viviez en colocation.

Vivre en colocation ne vous prive pas du chômage, mais cela peut modifier le montant de votre allocation de chômage.

En effet, le montant de l’allocation à laquelle vous avez droit, est déterminé sur base de votre dernière rémunération et de votre situation familiale. La réglementation du chômage distingue 3 catégories de personnes:

  • les cohabitants avec charge de famille,
  • les cohabitants sans charge de famille,
  • les chômeurs isolés.

Pour déterminer à quelle catégorie vous appartenez, l’ONEM analyse votre "situation familiale", c’est-à-dire les personnes avec lesquelles vous vivez et les relations de vie commune que vous entretenez avec elles

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil