Arborescence

Vivre avec un ami ne vous fait pas perdre votre droit à l’allocation de remplacement de revenus (ARR). 

Par contre, le montant de votre ARR peut changer en fonction de

1. Votre situation familiale 

Le montant de l'ARR dépend de votre situation familiale

Si vous habitez avec un ami, vous appartenez à la catégorie C : cohabitant avec une famille à charge (chef de famille). 

A chaque catégorie correspond un montant maximal. Les montants annuels de l'ARR (tels qu'augmentés au 1er janvier 2023) pour la catégorie C est 19.696,22 EUR par an. 

2. Vos revenus 

De ce montant maximal, on déduit

  • vos revenus

  • les revenus de votre ami.  

Attention

  • certains revenus sont immunisés ; 

  • les revenus qui ne dépassent pas un certain plafond ne sont pas pris en compte. 

Vous devez avertir la Direction générale personnes handicapées (DGPH) de tous changements de votre familiale.  

Pour plus d’informations, voyez notre fiche “Dois-je avertir la Direction générale personnes handicapées si ma situation financière ou familiale change pour l’allocation de remplacement de revenus (ARR) ?”. 

Il est parfois plus avantageux pour vous d'être considéré comme isolé. C’est-à-dire que la DGPH : 

  • ne prenne pas en compte les revenus de votre ami ; 

  • considère que vous apparteniez à la catégorie B : isolé. 

Pour plus d’informations, voyez notre fiche “Je vis en colocation avec un ami, comment faire pour garder mon taux isolé pour l’allocation de remplacement de revenus (ARR) ?”. 

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire