Cela dépend des CPAS.

Les CPAS ne sont pas obligés de maintenir l'aide sociale pendant un séjour temporaire à l'étranger.

  • Certains CPAS acceptent de maintenir l'aide sociale lors d'un séjour de moins d'1 mois à l'étranger, si ce séjour est justifié par des circonstances exceptionnelles (par exemple des raisons médicales, se trouver au chevet d’un proche gravement malade, etc.).
    En effet, vous pouvez garder votre résidence habituelle en Belgique, même si vous séjournez temporairement à l'étranger.
  • D'autres CPAS refusent de maintenir l'aide sociale lors d'un séjour à l'étranger. Ils considèrent que si vous avez pu supporter le coût de ce voyage, vous n'êtes pas dans un état de besoin.

Vous devez alors prouver au CPAS que le séjour à l'étranger n'a pas coûté cher, ou a été payé par une autre personne, par exemple un membre de la famille.
Vous pouvez aussi prouver que le séjour n'était pas un séjour "d'agrément", autrement dit que vous étiez obligé de partir temporairement.

Vous pouvez demander au CPAS de payer au minimum les charges qui ont continué pendant votre séjour à l'étranger (loyer, gaz et électricité, etc.).
En effet, sans l'aide du CPAS, vous risquez de vous retrouver avec des dettes, d'avoir besoin d'une aide supplémentaire du CPAS.

Attention, vous devez en principe signaler au CPAS avant votre départ, que vous allez vous absenter à l'étranger, quelle que soit la durée de votre séjour.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire