Oui.

Le montant de la pension alimentaire après divorce peut toujours être adapté si des circonstances nouvelles et indépendantes de votre volonté surviennent.

Par exemple, une perte d'emploi, des problèmes de santé importants sont des circonstances nouvelles et indépendantes de votre volonté.

Toutefois, vérifiez dans vos conventions préalables à divorce si cette possibilité n'a pas été exclue.

Les conventions doivent prévoir les circonstances et les modalités pour modifier le montant de la pension alimentaire.

En cas de conflit, vous pouvez vous adresser au juge de la famille. Il décidera si la pension alimentaire doit être adaptée ou non et, si oui, il fixera son nouveau montant.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire