Suis-je payé pendant la durée de la procédure du trajet de réintégration ?

Vous avez plusieurs possibilités.

  • Salaire garanti payé par l’employeur : si vous êtes au début de votre incapacité, vous avez en principe droit au salaire garanti (rémunération payée par l’employeur pendant les 30 premiers jours d’incapacité en principe).
    Vous devez justifier votre incapacité par un certificat médical.
  • Indemnités de la mutuelle : si vous remplissez les conditions, la mutuelle vous paye des indemnités d’incapacité de travail après la période de salaire garanti (ou des indemnités d’invalidité après 1 an).
  • Allocations de chômage temporaire : si vous n’avez pas/plus droit au salaire garanti, ni à des indemnités de mutuelle (par exemple parce que la mutuelle vous considère capable de travailler, selon ses critères), vous pouvez demander des allocations de chômage temporaire pour force majeure.

Pour demander ces allocations, vous devez compléter le formulaire "C27R" et le remettre à votre syndicat ou à votre CAPAC.

Votre employeur doit faire une démarche en ligne (e-DRS) pour déclarer votre chômage temporaire (cette démarche remplace l'ancien formulaire "C3.2-Employeur").

L’ONEM accepte d’octroyer le chômage temporaire tant que l’inaptitude n’est pas encore considérée comme définitive.
Autrement dit, tant que la décision du médecin du travail n’est pas définitive (les délais de recours ne sont pas terminés) et que l'employeur n'a pas examiné la possiblité de vous réintégrer à un autre poste.

Pour plus d'informations, voyez les fiches "Comment se passe la procédure du trajet de réintégration?" et "Comment acter la rupture pour force majeure médicale?"

Lorsque l’inaptitude n’est plus temporaire mais devient définitive, le contrat doit en principe être rompu et l’ONEM refuse alors d’intervenir dans le cadre du chômage temporaire.

Si la force majeure médicale est reconnue, vous avez droit aux allocations de chômage complet (chômage « classique »).

Attention, pendant la procédure vous ne pouvez pas recevoir d’allocations de chômage complet, car votre contrat de travail subsiste jusqu’à ce que l’employeur décide la fin du contrat.
Vous devez d’ailleurs continuer à justifier votre absence pour raison médicale en remettant à l’employeur un certificat médical.

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil