Un des colocataires souhaite partir, suis-je concerné ?

Avant d'aller plus loin

Attention !

A partir du 1er septembre 2018, en Wallonie, de nouvelles règles s’appliquent aux contrats de bail qui portent sur une habitation.

Le contenu de notre site internet n’est pas encore à jour. Il ne tient pas compte de ces changements. Nous mettons tout en œuvre pour mettre nos fiches à jour le plus vite possible.

 

Il n’existe pas encore de loi qui regle la colocation.

Les règles de droit commun s'appliquent.

Une répartition peut être prévue dans le contrat de bail ou dans un pacte de colocation.

Oui, vous êtes concerné par ce départ.

Comme vous êtes tous les deux signataires du contrat de bail, votre colocataire doit obtenir votre accord ainsi que celui du propriétaire.

Si vous êtes tous d'accord, vous pouez rédiger un avenant au contrat de bail. Cette modification consiste à retirer du bail le colocataire qui le souhaite, en laissant l’autre comme unique locataire ou en le remplaçant par un nouveau colocataire.

Si vous n'êtes pas d'accord avec son départ et si vous refusez de modifier le contrat de bail, votre colocataire reste lié par ce contrat. Le juge de paix peut alors être saisi pour trancher le conflit.

Le juge pourrait estimer que votre refus est abusif et autoriser le colocataire à partir.

Attention ! Dans tous les cas, soyez prudent, car si votre colocataire cesse de payer sa part du loyer et qu'une clause de solidarité est prévue dans le contrat, le propriétaire peut vous réclamer l'entièrté du loyer.

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil