Non.   Vous n'avez aucune obligation de parler ni de dénoncer qui que ce soit.   Vous avez le droit de mentir et vous ne pouvez pas être sanctionné si vous le faites. On ne peut pas par la suite vous accuser de fausse déclaration.   Toutefois, dans la pratique, le juge peut tenir compte de vos aveux pour déterminer votre peine. Une…

La suite de ce contenu est réservée aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour visualiser la réponse complète :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire