Si je ne paie pas mon loyer, la société peut-elle mettre fin à mon contrat ?

Un simple retard de paiement ne mène en principe pas à l'expulsion. Par contre, si le problème devient récurent, la SLSP pourrait mettre fin à votre bail pour non-respect de vos obligations. Elle peut vous envoyer un préavis de 3 mois à tout moment, par courrier recommandé.
Cette possibilité de rompre unilatéralement le bail est toutefois controversée.

Si vous n'êtes pas d'accord avec la décision de rupture du bail, vous pouvez tenter de la contester devant le juge de paix.

Pour éviter les problèmes, anticipez ! Contactez votre SLSP. Il arrive fréquemment que les locataires qui ont des difficultés financières passagères paient leur loyer en retard ou ne le paient pas du tout. Dès cet instant, une perte de confiance s'installe entre le propriétaire et le locataire. Pour éviter que la confiance ne soit rompue entre vous et votre SLSP, contactez-la avant de la mettre au pied du mur. Il est dans votre intérêt à tous les deux de trouver une solution à vos problèmes passagers. Négociez par exemple des délais de paiement, etc. Et surtout, quoi qu'il arrive, respectez vos nouveaux engagements.

 

Si vous êtes face à des difficultés financières, sachez que différentes solutions peuvent exister.

Pour plus d'informations, voyez la rubrique 'Solutions pour lutter contre l'endettement' dans la partie 'Argent' de notre site internet.

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil