En principe, à la police vous ne risquez rien.   En effet, il n’existe pas de délit de fausse déclaration.   Seul le faux témoignage en justice, c'est-à-dire devant un juge, peut être sanctionné.   Si vous êtes coupable de faux témoignage en justice, vous risquez un emprisonnement qui peut aller de 6 mois à 10 ans selon la gravité…

La suite de ce contenu est réservée aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour visualiser la réponse complète :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire