Quelles sont les sanctions si je me fais arrêter ivre au volant?

4 sanctions sont possibles:

  • vous devez payer une amende ;
  • vous recevez une interdiction de conduire ;
  • et vous risquez un retrait de permis de conduire ;
  • vous risquez de devoir équiper votre véhicule d’un éthylotest antidémarrage et de devoir suivre un programme d’encadrement.

Le montant de l’amende, la durée du retrait de permis et le placement de l'éthylostest antidémarrage, dépendent du taux d’alcool dans votre sang (ou dans votre haleine).

Si vous conduisez dangereusement, on peut aussi vous retirer votre permis immédiatement.

Attention, les sanctions sont plus élevées en cas de récidive (ici dans les 3 ans) et si vous refusez de passer le test.

Si votre dossier est renvoyé au tribunal de police, les sanctions peuvent être plus élevées.

Au-delà de 1,5 g/l d'alcool dans le sang, votre dossier est toujours envoyé au tribunal de police. Aucune perception immédiate ni transaction pénale n’est possible.

Attention, des sanctions plus graves s’appliquent si les policiers constatent votre état d’ivresse.

Si l'état d'ivresse est établi, votre dossier est toujours envoyé au tribunal de police.
Vous risquez un retrait de permis pendant au moins un mois, et vous devez repasser un examen médical et un examen psychologique pour le récupérer.

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Accueil