Quelles sont les conséquences juridiques liées au statut de minorité prolongée ?

La personne sous statut de minorité prolongée reste (ou revient si elle était majeure) sous l'autorité parentale de ses parents ou d'un tuteur.   Ainsi, son tuteur (généralement les père et mère) qui prend toutes les décisions relatives à sa personne et à ses biens. La personne sous minorité prolongée se trouve dans un état d’incapacité juridique totale et doit être représentée dans presque tous ses actes juridiques comme c’est le cas des mineurs de moins de 15 ans. Concrèt...

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.

Retour à l'arborescence Accueil