Avant d’aller plus loin

Attention, cette fiche ne concerne que les congés de paternité ou de naissance des travailleurs salariés.

Les règles ne sont pas les mêmes pour les travailleurs du secteur public (fonctionnaires), ni pour les travailleurs indépendants.

Officiellement le congé de paternité s'appelle le congé de naissance, car les partenaires homosexuelles y ont droit aussi, à certaines conditions.

1. Vous devez avertir votre employeur de la naissance de votre enfant, et de votre volonté de prendre votre congé de paternité.

Si vous n’êtes pas marié à la mère de l’enfant, vous devez communiquer à votre employeur une preuve du lien de filiation entre vous et l’enfant.
Vous devez lui remettre l’attestation que la commune vous a donnée lorsque vous avez été reconnaître l’enfant.

Si aucun lien de filiation n'existe entre vous et l'enfant, vous devez communiquer à votre employeur :
  • un extrait d'acte de naissance ;
  • un extrait du registre de la population ;
  • une déclaration sur l'honneur signé par vous et par la mère de l'enfant.

Si vous reconnaissez l’enfant après la naissance, vous ne recevrez d’indemnités que pour les jours de congé de paternité pris après la reconnaissance.

Pour plus d’informations à propos de la reconnaissance, voyez la rubrique "Etablir le lien père/enfant" de cette base de données.

2. Vous devez également introduire une demande d’indemnités à votre mutuelle.
Vous devez compléter un formulaire de la mutuelle, et y joindre un extrait de l’acte de naissance.

Si aucun lien de filiation n'existe entre vous et l'enfant, vous devez communiquer à la mutuelle une copie de la déclaration sur l'honneur que vous avez remise à votre employeur.

La mutuelle vous envoie certains documents à compléter.
Parmi ces documents, il y a le certificat de reprise du travail. Vous devez le faire compléter par votre employeur et l'envoyer à la mutuelle dans les 8 jours de la fin de votre congé de paternité.

Sur base de ces documents, la mutuelle calcule le montant de l’indemnité à laquelle vous avez droit.

Pour plus d'informations, voyez le site internet de l'INAMI.

Attention, officiellement le congé de paternité s'appelle le congé de naissance, car les partenaires homosexuelles y ont droit aussi, à certaines conditions.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire