Avant d’aller plus loin

Les règles et conditions du congé de maternité ne sont pas exactement les mêmes pour les travailleuses salariées que pour les travailleuses indépendantes.

Le régime indépendant s’applique :

  • aux travailleuses indépendantes ;
  • aux aidantes d’indépendants ;
  • aux épouses d’indépendants.

Par facilité, on utilise ici le terme « travailleuse indépendante » au sens large, englobant ces trois catégories de femmes bénéficiaires du congé de maternité dans le régime indépendant.

Vous devez demander l’allocation de maternité à votre mutuelle.

Vous devez remplir le formulaire de demande de votre mutuelle.

Vous devez y indiquer, entre autres :

  • la date présumée de l’accouchement ;
  • s’il s’agit d’une naissance multiple ou non ;
  • le nombre de semaines de congé de maternité facultatif, complet ou à mi-temps, que vous voulez prendre ;
  • les dates auxquelles vous souhaitez les prendre.

Vous devez joindre un certificat médical à ce formulaire.

Vous devez communiquer les périodes de votre congé de maternité à votre mutuelle à l’avance, mais vous pouvez les modifier par la suite.
Vous devez en informer préalablement la mutuelle.

A la naissance, vous devez fournir à la mutuelle un extrait de l’acte de naissance délivré par la commune, ou un certificat médical confirmant la naissance.

Lorsque vous reprenez le travail, vous devez informer votre mutuelle dans les 2 jours de la reprise de votre activité d’indépendante.

Pour plus d'informations, voyez le site de l'INASTI.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

Le contenu ci-dessus est réservé aux abonnés de Droits Quotidiens.

Pour le visualiser :

Pas encore abonné ?

Renseignez-vous sur les abonnements disponibles.

Découvrir les services

Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0) Pour en savoir plus sur les Creative commons cliquez sur l’image

Ce contenu pourrait également vous plaire